Mon CV sur l’alimentation

Elle doit donc savoir ce qu’elle veut réellement, principalement et avant tout; elle doit connaître ce qui est essentiel à sa bonheur

De nos jours, tous, femmes et hommes, jeunes et moins jeunes, veulent être en bonne santé, minces et beaux. C’est pourquoi je vais vous donner des informations sur la manière d’atteindre ces résultats. Je vais parler de l’eau, de l’air et de la nourriture, car tout ce que nous buvons, mangeons et respirons est à la base de tout le reste. Tout le reste, en fin de compte, est un dérivé. Je n’exagère pas du tout : d’ici tout commence et continue, selon une chaîne de causes et d’effets. L’eau, l’air et la nourriture, comme principe matériel, déterminent l’état de santé et l’aspect extérieur et définissent le suivi spirituel, c’est-à-dire la valeur de l’énergie libre, l’état intérieur, la vision du monde, le succès dans la vie privée, dans les relations, la capacité de gérer sa propre réalité. Certains ne s’intéressent pas au thème de la santé en général, en tant que concept.Mais ce n’est que jusqu’à un certain point : avec les années, cette idée change radicalement. Si nous voulons parler de “concepts”, beaucoup ne savent même pas ce que c’est d’avoir une bonne santé et un ton énergétique élevé, parce qu’ils ne l’ont jamais essayé sur eux-mêmes.

Dans le domaine de l’alimentation il y a beaucoup de faux stéréotypes et encore plus de lacunes ou d’aspects non étudiés, parce que les chercheurs qui devraient s’en occuper n’ont pas encore appris à se nourrir correctement ou même ne se sont pas donné ces buts. — Vadim Zeland.

Lea goûte mes créations crues, salées et sucrées

Comment j’ai commencé à bien manger

D’un régime omnivore d’aliments morts à une régénération progressive

Je suis végétalien depuis 8 ans avec de très rares exceptions, par exemple les mollusques crus lors d’événements spéciaux. Depuis six ans j’ai tendance à l’alimentation vivante (Nourriture non soumise à des traitements thermiques, industriels et des cuissons agressives).
J’ai commencé à produire régulièrement des graines germées toutes les semaines depuis 3 ans. J’ai essayé de germer au moins 20 qualités différentes de graines ; celles que je fais naître à la maison le plus fréquemment sont : Blé, pois chiches, haricots mung (soja vert), lentilles (vertes, brunes, noires), sarrasin, fenugrec.
Je suis familier avec de nombreux types, cultivés ou sauvages, de plantes à feuilles vertes, les plus chargés de l’énergie solaire directe. J’ai même goûté presque toutes les algues dans le commerce. J’utilise régulièrement une grande variété de graines revitalisés, entiers ou moulus, pour assaisonner les salades.

Mais pourquoi tout cela?

Quand j’avais 15 ans, j’ai eu une péritonite et pour éviter l’opération, j’ai dû arrêter de manger des aliments malsains. Depuis lors, j’ai entrepris un nettoyage intérieur progressif qui se poursuit encore aujourd’hui.

Je m’intéresse à l’agriculture et je suis très curieux, presque fanatique de vouloir découvrir les détails sur les cultures de la nourriture que je mange. Chaque fois que je traite avec les producteurs je les bombarde de questions, en fait souvent ils m’invitent à aller les voir à la ferme. Ces dernières années, sur les marchés des producteurs locaux, j’ai fait connaissance et échangé des contacts avec plus de 50 propriétaires de petites exploitations. J’ai passé des centaines d’heures à écouter leurs explications sur les thèmes que je veux approfondir : provenance, dimension de la production, saisonnalité, serre-non-serre, bio-non bio, engrais et insecticides les plus utilisés, législation italienne, suisse et d’autres pays européens par comparaison, la question des greffons et des OGM, les variétés anciennes, les noms communs régionaux des espèces de fruits et légumes qui ne se trouvent pas ailleurs, etc.

Je consacre plusieurs heures chaque jour aux courses et à la préparation “rituelle” de mes repas (dans ma routine, je mange presque toujours seul à la maison, si ce n’est pour satisfaire ma fiancée ou dans des situations conviviales où je suis invité). Où que je sois, que ce soit pour affaires ou pour m’amuser, la première chose que je fais pour inaugurer une nouvelle ville est de trouver le marché fermier local et les meilleurs magasins bio. S’ils sont à la campagne ou près de la nature, encore mieux. La nourriture que je mange est presque toujours préparée par moi, je travaille avec imagination en choisissant le meilleur des ingrédients que je peux trouver, comme quand je cuisine pour un dîner romantique ou pour une occasion avec un certain nombre de personnes que je veux surprendre.

Il est également important de savoir s’adapter aux goûts des gens. Voici ce que j’ai préparé à une fête pour 30 jeunes habitués à manger normalement. Ils se sont nourris avec goût sans même se rendre compte qu’il n’y avait pas de produits animaux.

Il y avait des salades, des protéagineux et 7 plats différents des céréales complètes avec des légumes

Depuis quelques années j’ai une santé de fer, je ne sais pas ce qu’est une grippe, j’ai tous les examens en règle et j’ai pratiqué aussi bien le yoga que le sport (volleyball, arts martiaux, gymnase avec entraîneur personnel, boxe). J’ai été sobre pendant 5 ans, et ces 2 dernières années, j’ai fait quelques exceptions avec des vins naturels.

À des périodes alternes, je pratique la mindful eating, discipline dérivée de la mindfulness que j’ai apprise aux séminaires de Vale Shanti, à l’ashram Samveda de Turin. Grâce à ce support, j’ai réussi pour la première fois à faire des repas entiers en restant attentif à chaque bouchée. Comme base pour cette pratique, j’ai éliminé toutes les distractions habituelles pendant les repas : TV, PC, musique, appels, écrans, livres, bavarder avec d’autres personnes.

J’ai aussi essayé sur moi-même le fonctionnement du jeûne, en sautant des repas sans aucune répercussion négative ni particulier stress lié à la faim. Je n’ai jamais passé les 36 heures, peut-être pour ne pas avoir ressenti le besoin d’une purification profonde, ou d’urgence. Ma purification a été progressive, ayant toujours mangé sain au cours des 7 dernières années, avec de très rares exceptions dues à des occasions de forçage extérieur, où le pire que j’ai pu manger était des pâtes blanche à la tomate.

Je fais du lait d’amande

Je ne bois (quand je peux les trouver, s’ils sont en voyage) que des eaux pauvres en sels minéraux conditionnées dans des bouteilles de verre, Lauretana quand ils sont en Italie, Ojas en Suisse. Quand l’occasion se présente je préfère consommer de l’eau directement de la source, ou traitée selon les procédés expliqués par Vadim Zeland. Ce sont des opérations qui peuvent être effectuées à la maison, en disposant de certains appareils. Ce type d’eau est également disponible à la vente dans certains endroits spéciaux. Par exemple, à Auroville, j’ai pu boire l’eau d’Acquadyn, dont j’ai visité l’établissement. C’est une technologie brevetée par un scientifique français. Le même type d’eau peut être acheté au magasin Biofred à Genève.

Je connais un bon nombre de superfoods (peut-être un dixième de ceux qui existent) dont j’ai éprouvé l’effet sur ma peau, mes organes internes, mon énergie. Je m’intéresse particulièrement aux aliments sauvages, dont mon préféré est la Zizania aquatica, avec laquelle j’ai inventé des dizaines de recettes.

Depuis des années, j’utilise un extracteur haut de gamme Horum et j’ai récemment commencé à faire des expériences avec un sécheur Biosec. Le produit le plus réussi sont des craquelins vivants à base de céréales et de légumes activées et germés, assaisonnés pour la plupart avec des algues, tomates sèches, pâté d’olives. J’ai également acheté et expérimenté récemment le Frantoil de Siqursalute, un pressoir domestique pour l’extraction d’huile des graines.

La raison pour laquelle j’ai agi si radicalement en allant vers une alimentation pure et vitale, dépend de la forte emprise qu’ont eue sur moi les idées de ces auteurs, médecins, hygiénistes, diffuseurs de connaissances “impopulaires” ou même ésotériques (Zeland, Steiner, Ehret). En lisant leurs livres, j’ai commencé à appliquer leurs suggestions. Non seulement mon corps s’est transformé, mais mon esprit, qui est devenu de plus en plus mince, s’est renforcé dans l’intuition.

Lectures — Par ordre d’importance

Vadim Zeland — Transurfing Vivo, Oltre i Confini della Matrix. Ed Macro

Vadim Zeland — Scardinare il sistema tecnogeno. Ed Macro

Rudolf Steiner — Salute e Malattia

Rudolf Steiner — Impulsi Scientifico-Spirituali per il Progresso dell’Agricoltura

Rudolf Steiner — Le Api.

Arnold Ehret — Il sistema di guarigione della dieta senza muco.

Arnold Ehret — Digiuno Razionale, per il ringiovanimento fisico, mentale e spirituale.

Arnold Ehret — La Tua Via Verso La Rigenerazione, raccolta di scritti inediti del Prof. Arnold Ehret.

Dr. Colin Cambell — The China Study

Dr. Colin Cambell — Whole: Vegetale e Integrale, ripensare la scienza della nutrizione.

Carole Dougoud Chavannes — Il Grande Manuale dei Germogli.

Ann Wigmore — Germogli, come coltivarli, i principi nutritivi, i benefici per la salute, le ricette.

Victoria Boutenko : Le Virtù Terapeutiche dei Frullati Verdi.

Luigi Mondo e Stefania Del Principe — Tutti i Tipi di Latte Vegetale

Gigi Manetti e Cristina Sala — Alle Radici dell’Agricoltura.

Mes publications

Imprenditoria Olistica, Vegana, Crudista, Biodinamica, Locale, Biologica, Integrata (Entrepreneurship holistique, végétalienne, crudiste, biodynamique, locale, biologique, intégrée)

Ringiovanire si Può Davvero — Il Cibo Vivo di Vadim Zeland (Rajeunir Vous Pouvez Vraiment — La Nourriture Vivante de Vadim Zeland)

L’aria Morta, Ioni Positivi e Disturbi Associati (L’air mort, les ions positifs et les troubles associés)

Restringere la Tecnosfera — Dmitry Orlov (Réduire la Technosphère — Dmitry Orlov)

Alla Ricerca del Profitto (À la recherche du profit)

Protein Heraw (Mon projet pour un fast-food de houmous vivant, à base de pois chiches germés)

The Big Green Craze & Regeneration (My view on the so called ethical finance and greenwashing)

La Creazione di un Laboratorio Ermetico (La Création d’un Laboratoire Hermétique)

Mes expériences en entreprise

Solitude Farm (2,5 hectares de permaculture)

Quand : 3 semaines, été 2015

: Auroville, Tamil Nadu, Inde

Type d’engagement : 8 heures par jour, volontariat.

Tâches : Techniques de permaculture, labourage, cueillette de fruits exotiques et de légumes, mulching, désherbage, nettoyage, transport, scier les branches et les troncs, remplir des centaines de pots de terre, faire germer les plants, épandre les graines d’amarante dans les champs, séchage et décorticage de noix de cajou, préparation des ingrédients pour la cuisine végétalienne.

Buddha Garden (4 hectares de production intégrée)

Quand : 15 jours, été 2016

: Auroville, Tamil Nadu, Inde

Type d’engagement : 6 heures par jour, volontariat.

Tâches : Cueillir des herbes, planter des ananas dans le sol, nettoyer les zones boisées et les forages avec des brouettes, sélection de bonnes parties pour de grandes quantités d’herbes, préparation de pesto, créer des litières de terre et de murets avec des briques. Tamiser le sol, éradiquer les mauvaises herbes, planter des arbres, greffer des fleurs et des plants de plantes, cueillir des épinards, des salades.

Biovie (50k client actifs par mois)

Quand : 3 semaines, novembre 2019

: Invité à la famille Viard, dans la campagne près de Nîmes, sud de la France

Type d’engagement : 5 heures par jour, collaboration rémunérée

Tâches exécutées : Construire des barrières anti-poulets pour les arbres, le réglage, le nettoyage et le remplacement des germes automatiques, les petits travaux de maçonnerie, le compostage, la cuisine végétalienne crue avec des superfoods et des algues fraîches, la documentation des recettes, stratégies marketing, montage et tournage vidéo pour la chaîne Youtube, réseautage en édition, partenariat avec Gruppomacro.

El Pital (Restaurant / usine de produits à base de cacao)

Quand : 3 semaines, février/mars 2020

: Île d’Ometepe, Nicaragua

Type d’engagement : 5/6 heures par jour, volontariat

Tâches : Séchage de grandes quantités, broyage avec des machines et séparation manuelle des fèves de cacao, aide à la préparation avec le personnel local (torréfaction à basse température, diverses filtrations, addition d’épices et de sucres). Accueil des clients de l’auberge, guide des mini-visites d’explication sur les caractéristiques du produit et vente des tablettes de chocolat produites entièrement sur place.

Arsnaturalis (22 hectares certifiés biosuisse, laboratoire pour extraits spagyriques)

Quand : 1 mois, juin/juillet 2020

: Wisen, dans la campagne près de Olten et Bâle, Suisse

Type d’engagement : 6/7 heures par jour, nourriture, logement et rémunération

Tâches exécutées : Nettoyage des résidus sur les champs déjà récoltés, système de poteaux et filets pour la croissance verticale de plantes à tige faible, râteaux rapides pour adapter les cumulus au passage des tracteurs pour la création des balles et le stockage du foin. Récolte de grandes quantités d’herbes médicinales, fleurs, baies, fruits. Semis manuel dans des pots et la transplantation seedlings à grande échelle. Conseil stratégique pour les ventes, la marque, la cartographie des fournisseurs, le recensement des produits bruts et des préparations spagyriennes, l’expansion des groupes cibles et des partenariats avec les petits producteurs locaux et les entreprises suisses (y compris Soyana, Swiss Alpine Herbs). Expérimentation en laboratoire pour de nouveaux produits à base de germes séchés, d’épeautre, de flocons et de lait végétal.

Regeneration Italia (cofondateur, startup italienne)

Quand : mars 2020 — présent

: Smart working et des ateliers de formation en direct avec l’équipe (25 membres)

Type d’engagement : 5 heures par semaine

Fonctions exercées : Organisation des travaux du groupe économique de Regeneration Italia. Création de pitches et partenariat avec le Crypto Valley Labs de Zoug. Esquisse des lignes d’affaires et rédaction du livre blanc.

Famille Bertin-Caymmi (cuisinier privé à Estavayer, Fribourg)

Quand : Janvier 2021

: Chez Alexandra et Christophe, Estavayer

Type d’engagement : 4 heures par jour

Fonctions exercées : Cuisiner chaque dîner et souper pour la famille.

Biofred. Une Bonne santé (cuisinier stage)

Quand : Mars, Avril 2021

: Vieille Ville, Geneve

Type d’engagement : 8 heures par jour

Fonctions exercées : Cuisiner, service au clients, nettoyage

Plus d’images de ma cuisine naturelle de tous les jours :

Living nutrition 1

Living nutrition 2

Pour R. Steiner : « Une saine cuisson prolonge l’action du soleil ». Photo from Gli Ulissidi, pièce de théâtre de mon père Gabriele Boccacini.

--

--

--

Before the need to change ask yourself these two simple questions: 1) Why am I here? 2) Is it worth to stay? @CryptoHelvetia . Vivere all’insegna dell’omeostasi

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Tiziano Boccacini

Tiziano Boccacini

Before the need to change ask yourself these two simple questions: 1) Why am I here? 2) Is it worth to stay? @CryptoHelvetia . Vivere all’insegna dell’omeostasi

More from Medium

licture review

End of Phase 4 FlatIron Bootcamp

Perks of being a Tinkerer | ft. Alfiyahuzayn

Coding Within The Music Industry